La Marelle

Le dispositif d’intervention précoce intensive en institution de la petite enfance (IPE), La Marelle, offre une intervention individualisée intensive à des jeunes enfants atteints d’un trouble du spectre autistique (TSA) au sein des Institutions de la Petite Enfance de la commune de Vernier.

La Marelle est un dispositif thérapeutique qui offre une prise en charge intensive au sein des Institutions de la Petite Enfance de la commune de Vernier, à des enfants atteints d’un trouble du spectre autistique (TSA) âgés entre 12 mois et 5 ans ainsi qu’un accompagnement de la famille dans une perspective partenariale.

Méthode d’intervention

L’ESDM

La Marelle travaille principalement avec le programme du « Early Start Denver Model » (EDSM) crée par S. Rogers et G. Dawson (2010). Il s’agit d’un programme élaboré spécifiquement pour l’intervention auprès d’enfants atteints d’autisme âgés de 9 à 48 mois. Il a pour particularité de se baser sur le développement typique de l’enfant en regroupant les compétences habituellement observées selon des classes d’âge. Il s’inspire de divers modèles fréquemment utilisés dans le domaine de l’autisme. En effet, il emprunte à l’A.B.A (Applied Behavior Analysis) des stratégies telles que l’incitation des comportements, le principe des renforçateurs, l’analyse du comportement, l’apprentissage progressif ou encore la nécessité de capter et de maintenir l’attention de l’enfant. Dans l’ESDM, tout comme dans la méthode PRT (Pivotal Response Training), les intérêts de l’enfant guident les séances, les tentatives de communication et de participation aux activités sont stimulées et encouragées.

Approche individualisée

Chaque enfant bénéficie d’un projet thérapeutique basé sur ses propres compétences. Les objectifs thérapeutiques sont choisis en partenariat avec les parents et l’équipe éducative de l’IPE et reflètent les besoins spécifiques de l’enfant. Des évaluations trimestrielles permettent d’ajuster ceux-ci en fonction de son évolution et d’adapter la méthode d’intervention si cela est nécessaire.

Format de l’intervention

Les enfants sont au bénéfice de 15 heures d’intervention par semaine. L’intervention a lieu au sein du groupe de l’enfant en IPE. Ainsi que d’une participation des parents à la thérapie à hauteur de 5heures par semaine à la maison.

 

 

Les valeurs de La Marelle

Le partenariat

Une place importante est accordée aux parents des enfants qui sont intègrent le dispositif de La Marelle. La présence, la participation et les prises de position sont encouragées afin de soutenir le sentiment de compétence et de confiance en leurs ressources. Ainsi, les parents sont impliqués à chaque étape de la prise en charge et sont invités à tous moments à prendre une part active dans le projet thérapeutique de l’enfant.

L’intensité et la précocité du programme

Parmi les composantes ayant un effet positif sur l’évolution des enfants, on retrouve l’intensité et la précocité de la prise en charge. Ainsi un total de 15 heures d’intervention est proposé aux enfants qui peuvent être accueillis à la Marelle dès leurs 12 mois.

Pratiques recommandées par la recherche

La recherche scientifique dans le domaine de l’autisme, et plus précisément dans l’intervention précoce, est en constante évolution. Les principes, méthodes et outils d’intervention sont systématiquement adaptés en fonction de ces nouvelles avancées.

L’individualisation

Chaque enfant connaît ses propres défis et présente des forces qui lui sont propres. Partant de ce constat, la prise en charge s’adapte afin d’être au plus proche des besoins de l’enfant mais également de sa famille.

 

Inscription

Critères d’admission

Enfants

  • Avoir reçu un diagnostic de TSA posé ou confirmé par le Centre de consultation spécialisé en autisme (CCSA)
  • Etre admissible à l’Assurance invalidité (AI)
  • En principe, être âgé entre 12 mois et 30 mois au moment de la demande
  • Bénéficier d’au moins 15 heures par semaine d’interventions en IPE réparties sur la semaine, dans la commune de Vernier

Parents

  • Etre prêt à s’engager pleinement dans le programme d’intervention proposé
  • Etre domicilié sur le canton de Genève

Toute demande d’inscription passe obligatoirement par le Centre de Consultation spécialisé en Autisme (CCSA)

Procédure d’inscription

Une demande d’inscription peut être faite par l’intermédiaire d’un psychologue du CCSA après un bilan complet, dans la mesure des places disponibles et si les critères d’admission sont réunis.

La demande ne garantit nullement une place au sein de La Marelle.

 

 

L'équipe

Dre Lorena Bassini /

Médecin cheffe de clinique

Médecin spécialiste en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, Lorena Bassini s’est formée au sein du Service de Psychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (SPEA) des HUG. 

En savoir plus
Charlotte Levy /

Psychologue responsable

Certifiée à l'Early Start Denver Model (ESDM), Charlotte Levy travaille au Dispositif d'Intervention Précoce en IPE (La Marelle) en tant que psychologue responsable. En parallèle, Charlotte suit une formation de psychologie clinique intégrative à l'Université de Genève, afin de se former aux différentes approches thérapeutiques. 

En savoir plus
Marie Schneeberger /

Psychologue

Marie Schneeberger a travaillé au CIPA de l’Office médico-pédagogique depuis 2017 avant de rejoindre la Fondation Pôle Autisme en août 2019. Désireuse de compléter sa formation en parallèle de sa pratique, elle effectue aujourd’hui un Certificat d’études avancées (CAS) en autisme, plus spécifiquement en intervention précoce ainsi qu’en dépistage, évaluation et diagnostic.   

En savoir plus
Ana Fernandes /

Psychologue

Parallèlement à son activité au CIPA, Ana Fernandes effectue un certificat d’études avancées (CAS) en autisme, plus spécifiquement en intervention précoce ainsi qu’en dépistage, évaluation et diagnostic.

En savoir plus
Sophie Blanc-Diakonoff /

Psychologue

Sophie Blanc-Diakonoff est psychologue à la Fondation Pôle Autisme. Depuis janvier 2019, elle travaille à la Boussole, où elle est certifiée à la méthode ESDM.

En savoir plus
Yannick Hamann /

Psychologue en formation

Yannick Hamman a obtenu son master de psychologie clinique et psychopathologie à l’Université de Lausanne en 2021. Il a réalisé son mémoire de master au contact d’une population de couples de parents au sein d’une thérapie systémique qui met en avant la capacité des couples à s’unir dans l’intérêt de leurs enfants. Il aimerait par la suite se pencher sur les manières de mobiliser cette ressource indispensable en thérapie dans le but de maximiser les bienfaits que l’enfant puisse en retirer. Yannick est engagé en qualité de psychologue en formation au sein du CIPA depuis avril 2022.

En savoir plus