RECHERCHE EN AUTISME

NCCR SYNAPSY

Un projet important dans le domaine de la recherche scientifique a été intégré dans les soutiens de Pôle Autisme. La région lémanique accueille un centre de compétence nationale de recherche en neurosciences psychiatriques : le NCCR Synapsy. Sa mission est d’approfondir nos connaissances des mécanismes synaptiques, allant des aspects moléculaires aux aspects de réseau et d’intégration qui sous-tendent les maladies mentales et cognitives. Dans une perspective à long terme, les progrès scientifiques devraient bénéficier directement au patient, par l’élaboration de nouvelles approches thérapeutiques et de traitements curatifs, afin d’améliorer sa qualité de vie.

Ce pôle rassemble environ 30 groupes de recherche et inclut les meilleurs chercheurs dans le domaine des neurosciences des universités de Genève, Lausanne, Bâle, ainsi que de l’EPFL.

buts du projet

Le but du projet de recherche de Synapsy est de constituer une cohorte de patients atteints d’autisme, d’évaluer leur comportement social et de déterminer l’impact que pourrait avoir une intervention précoce sur le comportement de ces patients. En s’associant au projet national Synapsy, la Fondation Pôle Autisme engage les meilleurs scientifiques suisses à mettre leurs efforts au service de la recherche clinique en autisme. Ce projet d’envergure a été lancé en octobre 2014.

La Fondation Pôle Autisme a pu inscrire au sein du projet national Synapsy une dimension forte dans la recherche en autisme à travers un projet de recherche d’une durée de quatre ans. De plus, en favorisant le développement de carrières de recherche dans le domaine des neurosciences cliniques en autisme, Pôle Autisme va permettre l’émergence d’une nouvelle génération de cliniciens au fait des dernières découvertes, contribuant à améliorer l’excellence de la prise en charge. En effet, une partie des chercheurs se retrouveront ensuite en clinique, et mettront leurs compétences dans le domaine de l’autisme au service de la population de l’arc lémanique.

 

 

PARTICIPER AU projet

Le projet de recherche est dirigé par Prof. Marie Schaer et vise à mieux comprendre les trajectoires de développement de très jeunes enfants atteints de trouble du spectre autistique (TSA). L’équipe est composée de psychologues diplômés, et accueille d’une part des familles dont l’enfant présente des symptômes d’autisme, et d’autre part des familles dont l’enfant montre un développement typique.

 

En quoi consiste la participation au sein de ce projet ?

Les évaluations effectuées dans le cadre de ce projet sont adaptées à la population des tout-petits (âge préscolaire), ce qui signifie qu’elles sont réalisées d’une manière ludique et en respectant le rythme de chaque enfant. Nous utilisons les tests standardisés pour le diagnostic de TSA (ADOS-2, ADI-R), des évaluations cognitives (MSEL, PEP-3, WPPSI-IV), ainsi que différents questionnaires concernant le développement de l’enfant. Le protocole de recherche prévoit des évaluations tous les six mois, pendant une durée de 2 ans, afin de suivre de près l’évolution des enfants.

En plus de ces outils, nous utilisons une technique d’eye-tracking, qui permet de quantifier différentes facettes de l’exploration visuelle et du traitement de l’information sociale. L’eye-tracking est non-invasif et ne nécessite pas l’élaboration d’une réponse de la part de l’enfant. Ce dernier regarde simplement différentes vidéos ou images sur l’écran pendant que l’ordinateur enregistre la réflexion de la lumière infra-rouge projetée sur la cornée. Au-delà d’une quantification précise du comportement visuel, cette technique permet, pour un instant, de voir le monde du point de vue de l’enfant. Cette technique est particulièrement précieuse chez les petits qui ne s’expriment pas avec un langage verbal, pour lesquels il devient possible de mesurer précisément comment ils suivent, et potentiellement comprennent, des interactions sociales simples.

Nous mesurons aussi l’activité cérébrale pendant que les enfants visionnent des scènes sociales et des vidéos avec du contenu non-social lors d’un examen électro-encéphalographique (EEG). L’EEG est une technique complètement inoffensive et indolore qui utilise des électrodes posées sur le cuir chevelu. Ces données nous permettent de mesurer si l’activation cérébrale des zones spécialisées dans le traitement de l’information sociale diffère déjà chez des jeunes enfants avec un TSA au moment du diagnostic, comparé à celle des enfants avec un développement typique.

Qu’est ce que la participation à ce projet vous apportera ?

  • La possibilité de contribuer à un projet de recherche et de découvrir les outils de la recherche en neurosciences (EEG, eye-tracking…)
  • Une restitution détaillée du profil développemental de votre enfant, ainsi qu’un rapport écrit détaillé que vous pourrez partager avec les professionnels qui entourent votre enfant
  • Une modeste compensation financière (150 CHF) est offerte lors de chaque visite annuelle.

 

Critères d’inclusion

  • Familles parlant français ou anglais
  • Un diagnostic clinique du trouble du spectre autistique évoqué par un professionnel
  • Âge de moins de 4 ans et demi
  • Nous sommes aussi à la recherche d’enfants avec un développement typique 

Nous savons que votre temps est précieux et sommes très reconnaissants du temps que vous pourriez investir dans ce projet de recherche. Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à nous contacter et nous répondrons volontiers à vos questions.

 

Contact

CAPTCHA Image